La perception de l’effort

Il existe toutes sortes de façons de savoir si le cœur travaille suffisamment pour améliorer la condition cardiorespiratoire. La prise de la fréquence cardiaque (FC), c’est-à-dire le nombre de battements du cœur par minute, en est une. Cependant, il peut être plus facile et accessible de se fier à des signes physiques pour déterminer le niveau d’intensité d’effort.

Étant donné que la perception de l’effort est variable d’une personne à l’autre, il importe de se fier au niveau d’essoufflement et à la capacité de parler1, comme l’indique l’échelle d’intensité ci-dessous.

Il est important de noter que l’intensité de sudation est une caractéristique propre à chaque personne et qu’elle n’est pas tributaire de la forme physique. Elle ne constitue donc pas un bon moyen de déterminer l’intensité de l’effort fourni. Certaines personnes suent beaucoup, même au repos, alors que d’autres auront une sudation plutôt faible, même si elles pratiquent des activités très intenses.

  • 1Persinger R, Foster C, Gibson M, Fater DC, Porcari JP. Consistency of the talk test for exercise prescription. Med Sci Sports Exerc. 2004;36(9) :1632-6.

Inscrivez-vous à notre infolettre!

Êtes-vous un(e) professionnel(le) de la santé?

Pour quel(s) volet(s) désirez-vous avoir des renseignements?